Pour plus d'info sur nos services, contactez nous au +237670423963
Toggle Bar

Cameroun – Affaire Pierre Kwemo: les populations de Bafang dans la rue

Incarcéré le 11 janvier pour une affaire de terrain qu’il aurait vendu en 2009 à un monsieur au pseudonyme de Quifeurou, le maire de Bafang reçoit le soutien de ses administrés dans la rue.

Ce sont des hommes, des femmes, des jeunes, à pieds ou avec des motos qui ont décidé de manifester pour la libération de leur maire. Une voiture faisant partie du cortège et équipe de haut-parleurs diffuse un message clair ‘’ nous allons manifester jusqu’à ce qu’on libère notre maire’’. C’est le weekend dernier que ces populations de Bafang ont commencé ce mouvement.

Pour eux cela ne fait aucun doute que cette incarcération est une manœuvre pour disqualifier ce dernier des élections législatives et municipales qui se préparent intensivement sur tout le territoire camerounais. Les populations poursuivent d’ailleurs d’exprimer leur ras-le-bol en déclarant que s’il n’est pas libre, alors les élections dans le Haut-Nkam n’auront pas lieu.

Aux dernières nouvelles, le maire aurait fait un malaise ce 14 janvier et aurait regagner le service des urgences de l’hôpital général de Yaoundé.

A propos du litige foncier qui lui vaut cette incarcération provisoire, une vente de terrains en 2009 à Mr PEUGHOUIA (Quifeurou) et Mr KONTCHOU. Mr PEUGHOUIA, nouveau propriétaire a voulu exploiter son terrain. L’espace ayant des résidences, lors des casses entreprises par ce dernier, un locataire a porté plainte pour destruction de ses biens.

Pourtant, dans un document fourni par l’avocat du maire, les procédures judiciaires auprès de la Cour Suprême du Cameroun avaient abouti à une expulsion de ce locataire. Ce dernier a tout d’abord abandonne ses effets dans la résidence, puis accuse Mr QUIFEUROU d’avoir volé ses effets et enfin de les avoir détruits. La justice suit son court mais l’état de santé de l’Honorable Pierre KWEMO vient mettre en suspend la suite des procédures.

Par Salma Amadore

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir